mardi 1 décembre 2015

"LES SAISONS", UNE ODE POETIQUE AU PEUPLE DES FORETS


La COP21 c'est avant tout un rendez-vous pour discuter et découvrir des initiatives en faveur du climat et de l'environnement. C'est aussi un lieu pour voir de belles choses. En prendre plein les mirettes, même s'il y a aussi la volonté d'une prise de conscience derrière le beau. C'était le cas ce lundi soir dans la grande salle au sous-sol de la Saint-Christophers Inn, à Place to Be.

En avant-première avant la sortie en France le 27 janvier, le scénariste Stéphane Durand et le producteur Olli Barbé ont présenté le nouveau film de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud, "Les Saisons".


Après le Peuple migrateur, le peuple des mers (Océans) et les petites bêtes (Microcosmos), le film remonte le temps pour 90 minutes en compagnie des animaux sauvages des forêts d'Europe, de l'ère glaciaire à nos jours.
On y croise des buffles, des loups, des chevaux, des renards, des oiseaux, des insectes... qui vivaient tranquilles jusqu'à ce que l'homme modifie profondément le paysage et oblige les uns à s'adapter, d'autres à fuir, les plus faibles à disparaitre. Une ode à la nature dont il faut retenir la poésie expliquait Stéphane Durand.
Avec un très gros travail de son et un montage réussi (malgré quelques longueurs à mon goût, mais c'est peut être aussi parce que j'étais mal assise...), "Les Saisons" se regarde comme une fiction et pas comme un documentaire, même si Jacques Perrin, de sa belle voix de conteur, donne par petites touches quelques informations sur les transformations en cours sous nos yeux.

Stéphane Durand et Olli Barbé (à droite de la photo)
Quelques infos brutes :
Le film a été tourné en Norvège et dans les forêts de la Dombes (Rhône-Alpes).
Aucun animal n'a été maltraité (qu'ils soient sauvages ou captifs, comme les loups). Les questions n'ont pas manqué puisqu'il y a quelques scènes féroces.
L'équipe a tourné près de 400 heures de rushes en 18 mois, pour un projet qui aura duré 4 ans. Comme pour Océans, il a fallu inventer des outils pour tourner à hauteur d'animal et donner au spectateur la sensation qu'il est au coeur du sujet, notamment pour les courses avec les loups ou les chevaux.
La sortie du film est accompagnée par une application avec tout un tas d'informations sur chaque espèces, des vidéos, des livres...
Des avant-premières auront lieu dès le début du mois de janvier dans toute la France en présence de l'équipe. Pour info, à Lyon ce sera le 7 janvier dans un cinéma Pathé.

Ci-dessous l'intervention de Stéphane Durand pour présenter le film :

video

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire